You are currently viewing Exposition des Peintres aux Armées, 11 juillet, 18 novembre 2024, Musée de Notre-Dame de La Garde, Marseille
Affiche de l’exposition de Marseille

Exposition des Peintres aux Armées, 11 juillet, 18 novembre 2024, Musée de Notre-Dame de La Garde, Marseille

DEBARQUEMENT DE PROVENCE ET LIBERATION DE MARSEILLE ET DE TOULON

Salle d’exposition de Notre Dame de la Garde
Rue Fort du Sanctuaire 13 006 Marseille
tlj 9h – 17h (1)

L’été 2024 sera celui où la région Sud-Provence Alpes Côte d’azur, et avec elle toute la France, commémorera pour la 80ème fois le débarquement de Provence et ses suites, dont la libération de Marseille.

Lorsque le 15 août 1944 le débarquement débute, pour l’essentiel sur le littoral du Var, l’occupant se retranche dans ses bunkers, se terre mais continue de lutter et dynamite les installations portuaires. Plus de 200 navires sont coulés. Le célèbre pont transbordeur de Marseille est détruit.

Le 19 août, le général de Lattre reçoit l’ordre du général Patch, commandant la 7e armée américaine, de reprendre Toulon et Marseille. Deux groupements sont constitués afin d’attaquer les deux ports simultanément : …

(1) Accès payant 

Gendarme Fieschi, Toulon, 24 août 1944 pastel&fusain s/bois 80/61
Gendarme Fieschi, Toulon, 24 août 1944 pastel&fusain s/bois 80/61

 … Le premier groupement aux ordres du général de Larminat, commandant le 2e corps d’armée, est chargé de reprendre Toulon. Il réunit 52 000 hommes issus principalement de la 1re division de marche d’infanterie (1re DMI) et de la 9e division d’infanterie coloniale (9e DIC)

Les anecdotes pittoresques ont émaillé cet évènement historique à portée universelle, voici lors de la libération de Toulon celle de la GENDARMERIE qui a inspiré :
« Gendarme Fieschi, Toulon, 24 août 1944 »
Le maréchal des logis-chef Fieschi du 7e régiment de la Garde qui le 24 août 1944, au cœur des combats pour la Libération de Toulon, est le premier à faire flotter le drapeau tricolore sur la subdivision militaire. Alors qu’il est sous le feu violent d’un canon de 88mm, il parvient à se faufiler entre les rues et les gravats avec son side-car pour atteindre la subdivision et y planter le tricolore
Technique : Fusain et craie blanche sur bois rendent une image surannée et simulent un cliché ancien

Le ciel est noir, août 1944, Marseille pastel&fusain s/bois 80/61
Le ciel est noir, août 1944, Marseille pastel&fusain s/bois 80/61

… Le second groupement, aux ordres du général de Monsabert, se dirige sur Marseille, avec ses 12 000 hommes, essentiellement venus de la 3e division d’infanterie algérienne (3e DIA), des groupements de tabors marocains (GTM) du général Augustin Guillaume 4et du CC1 (Combat Command 1) de la 1re division blindée (1re DB).

En quelques étapes, Monsabert libère la cité phocéenne :

o 21 août : début des combats par les FFI
o 23 août : intervention franche, après des reconnaissances offensives du groupement Monsabert
o 26 août : reprise de Notre Dame de la Garde
o 28 août : reddition du commandement allemand tandis que le même jour, les troupes allemandes évacuent Nice sous la pression des FFI et des parachutistes alliés
o 29 août : défilé sur la Canebière devant le général de Lattre

L’année 2024 sera celle du dernier anniversaire « multiple de 10 » de ces heures glorieuses au cours duquel pourront être honorés, de leur vivant, quelques-uns des derniers vétérans. Elle prend donc un relief tout particulier au plan humain et mémoriel.

1 Bataille de Marseille — Wikipédia (wikipedia.org)
2 Bataille de Toulon (1944) — Wikipédia (wikipedia.org)
3 Joseph de Goislard de Monsabert — Wikipédia (wikipedia.org) 4 Augustin Guillaume — Wikipédia (wikipedia.org)

Anecdote AVIATEURS
Libération de Marseille
« Le ciel est noir, 15 août 1944, 5000 avions 9000 parachutistes… »
Cette scène est un anachronisme : elle associe l’image d’un cliché bien connu et qui suscite le sourire de soldats en pause sur le toit du palais Longchamp, face à ND de la Garde,  avec les largages de parachutistes la veille du 15 août – entre les Maures et l’Esterel – et les jours qui suivirent

Technique : Fusain et craie blanche sur bois rendent une image surannée et simulent un cliché ancien

 

Si vous aimez...partagez! Merci